Rechercher
  • Memo Trotter

L’Albanie : Notre itinéraire en 10 jours

Dernière mise à jour : janv. 4


Nous sommes partis une dizaine de jours durant le mois de juin 2021 à la découverte de l’Albanie. Nous n’avions pas prévu d’itinéraire bien défini, mais nous avions seulement réservé les premiers jours à Tirana puis à Berat.


Selon les Albanais, les mois de juillet et d’août attirent énormément de touristes, les restaurants et les plages sont souvent bondés de monde. Ainsi, si vous préférez voyager tranquillement, favorisez un séjour durant les mois de mai/juin ou encore en septembre/octobre, pour une température avoisinant les 25 degrés, des plages reposantes, et des hôtels restaurants sans la foule de la période estivale. Les vols pour le mois de juin, nous ont coûté seulement 60€ aller retour par personne de Genève jusqu’à Tirana.


Nous n’allons pas vous expliquer en détail l’intégralité de notre voyage mais nous allons vous révéler nos avis, nos lieux et nos adresses coups de cœur afin de vous donner quelques conseils pour passer un excellent séjour. Évidemment, nous ne détenons pas la vérité absolue et il est totalement possible que vous ne soyez pas d’accord avec nous !


Ce pays a été un véritable coup de cœur, à tel point qu'il pourrait bien faire parti du prochain jeu éducatif Memo Trotter.. Affaire à suivre !


L'Albanie en 10 jours © Mathilde Racloz / Memo Trotter

Tirana : La capitale endormie


Tirana est une ville sympathique, où il est agréable de se balader. Toutefois, nous n’avons pas trouvé cette ville très dynamique. Il est possible que la crise sanitaire et nos jours de visite en semaine dégradent notre vision de Tirana et qu’en temps normal Tirana est peut-être une ville active et très attrayante.

Préférez la location d’une voiture après avoir visité Tirana. En effet, la conduite de l’aéroport à Tirana Centre ainsi qu’en centre ville est très sportive et les places de parking en centre ville se font rares !

Nous avons tout de même trouvé les sites historiques étonnants, tant par leur contenu que par leur originalité (Cf : Le Bunker’Art). Vous pourrez aussi visiter de grands musées passionnants comme le Musée National Historique qui retrace l’Histoire de l’Albanie ou encore la Maison des Feuilles qui explique l’espionnage des citoyens albanais durant la période communiste.



Les lieux pour se restaurer sont multiples, variés, bon marché et répartis dans différents quartiers de la ville, comme :


- Le quartier du Vieux Bazar “Old Bazar” : Ici, vous trouverez des lieux typiques, bon marché ainsi qu’un marché hebdomadaire, le “Pazari i Ri”. Les restaurants autour de cette place sont tous divins et l’accueil est très chaleureux. Vous pourrez déguster de très bons byrek ! Ce sont des sortes de tourtes garnis de différents aliments : viande, légumes, ou encore fromage. Vous en trouverez à n'importe quelle heure et dans n'importe quel établissement.


- Le Tirana Castle “Kalaja e Tiranes” : Au cœur du château se mêlent bars et restaurants de haute qualité. Parmi eux : Le Tartuff Shop, un restaurant où la truffe fait honneur à chaque plat !


- Le Bulko : Le quartier n’est pas vraiment accueillant ni particulièrement joli, mais il est possible de trouver des petits restaurants agréables comme Ejona.


Pour se reposer hors de la foule de la capitale, il existe plusieurs rooftop comme le Piano Bar Observator ou le Sky Bar pour siroter un (ou plusieurs) cocktail(s) tout en admirant un beau coucher de soleil.



La magnifique Berat


Berat est une ville envoûtante, calme et charmante. Nous avons constaté qu’il y avait un bon nombre de guesthouse offrant la possibilité de réserver trois ou quatre chambres maximum. Nous avons séjourné dans la guesthouse Arben Elezi pour 25€ la nuit et nous avons été ravis : les chambres sont impeccables, la terrasse donne une vue imprenable sur la ville, le petit déjeuner est très copieux et inclus dans le prix.

Berat © Memo Trotter

Après une marche de moins d’une heure, vous pouvez accéder au Château de Berat (Kalaja e Beratit.) Là haut, vous bénéficierez d’une belle vue sur la ville et de l’accueil convivial des habitants nichés dans leurs maisons de pierres. Nous ne le répéterons pas assez : nous avons reçu une superbe hospitalité partout dans le pays.


Restez au moins deux nuits pour profiter de la ville et des environs.

Nous sommes toujours tombés sur d’excellents restaurants servant des spécialités albanaises ; notamment Antigoni où l’accueil, la terrasse et les plats sont remarquables. Le prix de deux repas complets, c'est à dire, entrées, plats, bouteille de vin pour deux personnes est de seulement 15€. Bon à savoir : vous remarquerez que l'un des serveurs ressemble étrangement à Magnus Carlsen.



Le parc archéologique d'Apollonia


Parc archéologique d'Apollonia © Memo Trotter



Nous avons visité le site durant plusieurs heures, honnêtement ? Le site n’a rien à voir avec le site de Butrint situé près de Ksamil. Toutefois, la balade est agréable, les tortues sont nombreuses et les vestiges bien conservés.







La côte adriatique en plein essor entre Vlora et Radhimë


Après quelques heures de route, nous nous sommes arrêtés le temps d’un repas à Vlora. Nous avons rapidement constaté que des centaines d’hôtels sont en construction et les restaurants en bord de mer sont nombreux. De prime abord, nous n'avons pas particulièrement été séduits par cette ville. Les prix sont plus élevés qu’à Tirana, Berat ou qu’à Gjirokastër par exemple.

Nous avons séjourné à Radhimë dans un hôtel ayant une sublime plage privée à vingt mètres de notre habitation pour seulement 30€ la nuit. Vous pouvez trouver un grand nombre d’hébergements entre Vlora et Radhimë proposant les mêmes prestations au même prix.



Si vous voulez davantage de tranquillité, privilégiez Radhime à Vlora

Tous les restaurants sont situés en bord de mer, mais nous n’avons pas déniché une adresse coup de cœur. Les plats sont corrects, mais plus chers et moins délicieux qu’ailleurs.



L'envoûtante traversée du parc national Llogara


Partez à la découverte du splendide parc Llogara qui s’élève à plus de 2000 mètres d'altitude au-dessus de la mer. La route pour rejoindre Himarë est époustouflante, la forêt est luxuriante et les vues spectaculaires. N’hésitez pas à vous arrêter dans un chalet en bord de route afin d’observer les animaux tels que des cerfs, des sangliers ou encore des loups.



Faites attention aux virages car les routes sont sinueuses et les albanais ont pour habitude de s’arrêter n’importe où en pleine route !


La tranquille Himarë et ses environs


Himarë est une petite ville où il est très agréable d’y séjourner. Les plus belles plages de la côte albanaise se trouvent à une trentaine de minutes de route, parmi elles, Gjipe Beach, Jale Beach ou encore Filikuri Beach.


Elles comportent toutes les mêmes caractéristiques attrayantes : une eau turquoise à la sortie d’une dense forêt.


Himarë © Memo Trotter

Les restaurants Amadeus et la Taverna Stoli sont de beaux endroits en bord de mer, des lieux idéaux pour profiter d’un doux coucher de soleil en écoutant le bruit des vagues. Les prix sont en général très abordables et moins excessifs qu’à Vlora.



L’idéal et le splendide Porto Palermo


De Porto Palermo à Queparo, vous trouverez sur votre chemin de très jolies plages et des petites criques à l’abri des regards. Nous avons eu la chance de nous retrouver seuls ou avec seulement une dizaine de personnes sur la même plage. L’endroit est paisible, le paysage est authentique, sauvage et très peu habité. Depuis votre serviette de plage, vous pouvez aussi partir à la recherche visuelle des bunkers dissimulés dans les montagnes.


A quelques minutes de Porto Palermo, vous pouvez accéder au village de Qeparo. La grande plage de Qeparo n’est pas particulièrement attrayante, mais c’est un endroit idéal pour faire une pause, se balader et se restaurer avant de retourner profiter de la nature verdoyante à Porto Palermo.



Un conseil en un mot : Profitez !

La bouillante Ksamil


Ksamil, c’est l’endroit le plus touristique que nous avons visité. Oui, il y a du monde sur les transats et dans les rues, oui, les restaurants sont plus chers qu’ailleurs et oui, les hôtels font partie du paysage. Malgré tout ça, l’endroit reste atypique, charmant et dynamique. En effet, chaque balade vous fera découvrir la beauté des eaux cristallines des plages de Ksamil



Ici, vous pourrez déguster des fruits de mer et des poissons grillés de très bonne qualité ! Nous avons adoré le Bella Vista Ksamil ainsi que Ftelea Fishop and Grill, ces deux restaurants servent des produits d’excellence et bien préparés.


Les points d’intérêts gravitant autour Ksamil sont avant tout l'île de Corfou située à quelques kilomètres en bateau où des excursions sont possibles à la journée ainsi que le site de Butrint. En effet, comme décrit plus haut dans l’article, Butrint est un site archéologique bien préservé. Ses monuments anciens sont divers : bains romains, chapelles et bien sûr, son fameux théâtre romain. Vous pouvez aussi opter pour une balade en bateau sur le lac, ce qui permet de contempler l’immensité du site d’un autre point de vue!

Préférez les visites et les plages le matin car les belles plages de Ksamil se remplissent rapidement.


La belle Gjirokastër


Nous avons seulement été de passage dans la ville de Gjirokastër mais nous avons adoré cette petite ville de caractère perchée dans les montagnes. Si vous êtes en voiture, gardez toujours une main sur le frein à main lors des montées périlleuses, cela vous garantira d’être préparé si vous croisez un bus scolaire en plein virage ;-)




Nous aurions aimé rester plus de temps à Gjirokastër car il est agréable de se balader dans son centre historique parsemé de petites forteresses et de belles maisons blanches. De plus, les restaurants servent uniquement des spécialités culinaires du pays. Nous avons particulièrement apprécié le restaurant Odaja qui propose des mets succulents.


Après une marche d’une vingtaine de minutes, vous pouvez observer une vue imprenable de la ville ainsi que sur le mont Mali depuis la forteresse surplombant le centre ville.


Gjirokaster © Memo Trotter
Prévoyez de rester au moins deux jours à Gjirokastër si vous avez le temps, c’est une halte très agréable après avoir séjourné dans la côte adriatique et idéal pour réaliser de belles emplettes fabriquées main, avant de rentrer sur Tirana.

En bref, ce fut 10 jours de pur découverte, dans un pays magnifique. Notre seul regret est sûrement de ne pas avoir eu assez de temps pour réaliser de belles randonnées ou pour découvrir davantage le Nord du pays.


VOTRE AVIS


Vous avez aimé notre article ? N'hésitez pas à mettre un petit cœur rouge à la fin de l'article, cela fait toujours plaisir. Vous avez des questions ou des remarques ? N'hésitez pas à nous laisser un commentaire, nous vous répondrons avec joie!


Pour plus d'informations sur l'univers de Memo Trotter :